Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien - Christophe Chabot met la commune de Brétignolles-sur-Mer en danger : dette de 12 830 000 euros fin 2015, projet de massacre de la Normandelière dans projet de SCoT, de PLU, suppression du plan d'eau de la Normandelière. Il faut réagir. Après enquête publique, le dossier de SCoT est bloqué par le préfet de Vendée depuis le 2 septembre 2016. Le préfet de Vendée a donné un avis défavorable sur le dossier PLU, celui-ci sera modifié et ne sera pas mis en enquête publique avant mi 2017.

mardi 17 janvier 2017

Normandelière et dragage : la polémique enfle avec les articles de Ouest-France

Ouest-France du 17 janvier 2017. Saint-Gilles. Une coulée noire qui inquiète sur la dune de la Garenne

Une semaine après l'incident, le journal Ouest-France fait enfler la polémique en citant à plusieurs reprises : "une coulée noire qui inquiète".

Il faut dire que la diffusion de l'information sur internet a fait un tabac : la vidéo a été vue plus de 100 000 fois sur facebook. Bravo aux sentinelles du littoral.

C'est l'image touristique de Saint-Gilles-Croix-de-Vie qui est écornée.

Les responsables locaux n'ont plus le choix : ils doivent proposer de nouvelles solutions pour le dragage des ports.



















Lire les articles du blog :
Article du 21 février 2016. Un dossier chaud pour la communauté de communes : le dragage des ports avec le communiqué de presse de Surfrider.
Article du 15 mars 2016. La polémique en eaux troubles
Article du 12 janvier 2017. La vidéo qui dérange à Saint-Gilles-Croix-de-Vie.
Lire l'arrêté préfectoral du 7 juin 2016 portant prescriptions particulières pour le dragage du port de pêche de Saint-Gilles-Croix-de-Vie et le rejet à la côte ou l'immersion des produits.

L'article de ce jour de Ouest-France le plus important est : Sans dragage, des risques d'inondation


OUI, il faut draguer les ports de Saint-Gilles-Croix-de-Vie
NON, il ne faut plus rejeter les vases polluées sur la grande plage de Saint-Gilles-Croix-de-Vie

Les solutions existent, elles sont présentées dans l'article

Pourquoi ne sont-elles pas mises en oeuvre ?
Pour une simple raison économique, elles sont plus coûteuses
C'est l'environnement sacrifié pour des raisons financières,
Aujourd'hui cette manière de faire n'est plus acceptable.




Les incidents répétés sur les opérations de dragage des ports de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, avec les pollutions constatées sur la plage et la dune, auront des conséquences importantes sur le projet de port de plaisance de Brétignolles-sur-Mer, s'il était présenté en enquête publique.
Dans le dossier de port de plaisance soumis à l'enquête publique de 2011, le dragage n'avait pas fait l'objet d'études particulières, il était simplement noté que les rejets se feraient directement en mer, au large de la Normandelière.
Si un nouveau dossier de port de plaisance était porté à l'enquête publique, il faudrait que d'autres solutions soient proposées. Dans une présentation précédente, Christophe Chabot a laissé entendre que les boues de dragage des bassins portuaires seraient traitées à terre. Les bassins portuaires étant fermés, il faudrait probablement faire 2 opérations de dragage par an (voir le commentaire de Bernard Delion sur facebook). L'article de Ouest-France donne une idée des coûts des opérations de traitement à terre, c'est plus d'un million d'euros ("plus que le chiffre d'affaire du port" !)
Ces informations importantes communiquées par Bruno Vincent et François Blanchet devraient faire réfléchir ceux qui pensent encore qu'un port de plaisance sur le site de la Normandelière serait source de profit pour la collectivité.
Pour les grands projets d'aménagement, ce qui est important pour la collectivité, c'est le coût de possession. Pour le port de Brétignolles, compte tenu du coût des opérations de dragage, le coût de possession serait rédhibitoire.

Petit Supplément

Un appel d'offre est en cours pour le dévasage du port de plaisance de Jard sur Mer.

Lire la suite dans Plus d'Infos

Lors de l'enquête publique de 2011 sur le projet de port Brétignolles, BRL avait occulté toute étude sérieuse sur l'impact environnemental du dragage du chenal et des bassins portuaires.

L’ogre océan ou l’érosion de la côte atlantique

Amendement de la loi Littoral : Manche Nature réagit.

Les  meilleurs vœux de «Demain Bretignolles» pour cette nouvelle année 2017 .

lundi 16 janvier 2017

Normandelière et l'association La Vigie est prête pour les batailles médiatiques

C'est un commentaire de La Vigie du 15 janvier 2017 qui l'annonce, le nouveau site internet de l'association "La Vigie" est accessible à tous.




















Indignez-vous sur ce site internet qui va vivre au rythme des nombreuses batailles médiatiques à venir ; SCoT, PLU, projet de port de plaisance, ...

Retournons avec délectation le message que Christophe Chabot a adressé, à ses opposants, aux voeux 2017, visons l'armée médiatique des béni-oui-oui pathétiques du fanfaron local, ceux qui n'ont rien à dire sur leur site internet endormi, et, forts de nos arguments et des règles de la République, proclamons "bon courage à ceux qui se mettent en travers de notre chemin" environnemental.

Comme en 2011, nous ferons barrage à tout projet d'aménagement portuaire sur le site magnifique de la Normandelière.

Petits Suppléments

Lettre d'Informations de l'association "La Vigie" N°43 de janvier 2017




















Lire les commentaires de Véronique Gallet concernant la fanfaronnade de Christophe Chabot lors de la cérémonie des voeux 2017.

samedi 14 janvier 2017

Normandeliere et Vœux 2017 : la goujaterie d'un maire













Blog du Groupe  "Réunir Bretignolles" du 14 janvier 2017. Une cérémonie des vœux placée sous le signe de l'amitié ?!

Les élus de REUNIR BRETIGNOLLES ont assisté à la cérémonie des vœux de Monsieur le Maire samedi 7 janvier. Comme toujours, Monsieur le Maire et sa majorité ont préparé un show de communication pour convaincre les foules, avec uniquement les informations avantageuses pour la majorité, en oubliant volontairement toutes les échéances passées et futures qui ne seront pas respectées… rendant la lecture de leur bilan bien discutable…

Au-delà des informations volontairement orientées, nous regrettons l’attitude insultante et méprisante du Premier magistrat de la commune envers tous les opposants…

Au début de sa cérémonie des vœux, Monsieur le Maire souhaite la bienvenue à tous les Bretignollais en s’adressant à eux sous le terme « mes amis », puis il ajoute qu’il est de son devoir que « l’amitié soit le fil conducteur de cette soirée et de cette année 2017 ». Il veut « renforcer les liens qui unissent les Bretignollais », invite chaque Bretignollais à « ouvrir ses yeux et son cœur » pour souhaiter enfin « bonté et générosité pour cette année 2017».

Néanmoins, vers la fin de son discours, Monsieur Le Maire s’adresse à ses opposants en ces termes : l’opposition, à Bretignolles, c'est « la somme de pas grand-chose divisée par 2 faisant encore moins, ou presque rien ». Pour Monsieur le Maire, les opposants à Brétignolles seraient des moins que rien. Il qualifie même ses mots de « sympathique théorème qu’il a inventé » et insiste sur le fait que « cela lui plaît ». Il est ainsi fier de dénigrer tous ceux qui ne sont pas de son avis.

Quelle attitude fraternelle et quelle ouverture d’esprit de la part de cette majorité !!

Comme à son habitude, Monsieur le Maire n’est pas à une contradiction près… Il ne peut s’empêcher d’annoncer, d’un côté, la bienvenue à tous et, quelques dizaines de minutes plus tard, contredire sa propre allocution par des propos dévastateurs.

A mi-mandat, loin de toutes échéances, quel est l’intérêt de Monsieur le Maire de s’adresser ainsi à l’opposition et aux 43.5 % des Bretignollais qui sont également touchés par une telle invective ?

L’exercice des vœux se doit d’être un message de bienveillance adressé à toute la population, mais cela semble échapper à Monsieur le Maire qui, avec de telles dérives de langage, dévoile une fois de plus sa véritable personnalité méprisante et cassante envers tous ceux qui ne sont pas d’accord avec lui.

Le comportement de Christophe Chabot lors de cette cérémonie des vœux est celui d'un goujat

Christophe Chabot est un multirécidiviste, il a fait de multiples dérapages qui le discréditent à jamais.

Lire la suite dans Plus d'Infos

Contrat Vendée Territoires aa conseil communautaire du 19 janvier 2017

Loi Littoral. Pas de béton chez les Bretons