Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien - Christophe Chabot met la commune de Brétignolles-sur-Mer en danger : dette de 12 830 000 euros fin 2015, projet de massacre de la Normandelière dans projet de SCoT, de PLU, suppression du plan d'eau de la Normandelière. Il faut réagir.

vendredi 30 septembre 2016

Normandelière et Christophe Chabot, c'est aussi une girouette !

Christophe Chabot est capable de nous dire et de nous vendre n'importe quoi, il est doué pour ça, il l'a encore prouvé lors du conseil communautaire du 29 septembre 2016.

Les quelques informations que nous avons méritent d'être diffusées. Nous les compléterons par la suite.

Préalablement, il est bon de rappeler ce que Christophe Chabot disait à TV Vendée, le 20 décembre 2011, après les résultats de la commission d'enquête sur le projet de port de plaisance.

Voir la VIDEO 
Brétignolles veut son port même s'il est financé par la communauté de communes !
Les élus communautaires n'étaient pas demandeurs, maintenant ils le sont parce que Cricri le veut (des marionnettes !)
Quand Christophe Chabot passe un marché au forfait, c'est un marché sans dépassement !
Le port sera rempli dès le premier jour et 200 000 euros de revenus dès la première année !!!!!

Pour le nouveau projet de port de plaisance, la communauté de communes a passé un marché forfaitaire à BRL Ingénierie, pour la maîtrise d'oeuvre, avec une première tranche ferme de l'ordre de 400 000 euros pour financer les études devant aboutir à une nouvelle enquête publique.

Moins de 1 an après le début des études, BRL ingénierie demande un complément de l'ordre de 59 000 euros pour les travaux de la tranche ferme, soit près de 15% du marché de la tranche ferme.
Christophe Chabot joue les gros bras à la télévision, les entreprises le ramènent à la réalité : un projet tel que celui du port de plaisance à Brétignolles sur Mer ne pourrait pas se faire sans des dépassements importants. C'est le cas pour tous les grands projets d'aménagement avec de forts risques d'aléas.

Petit Supplément
Il semblerait que Christophe Chabot ait dit que le projet SCoT était exécutoire depuis le 8 septembre 2016 (ce n'est pas ce qui est affiché, à la date d'aujourd'hui, sur le site internet de la CDC) et que la lettre reçue par le préfet de Vendée, avant cette date, n'était pas une lettre de blocage pour le projet de port de plaisance mais une lettre de remarques concernant trois points : le plan local de l'habitat, les zones industrielles, une coupure d'urbanisation sur Givrand.
Pourquoi a-t-il attendu le 29 septembre 2016 pour faire ces révélations ? Que cache-t-il ?
Si c'était la vérité, il faudrait que la Vigie passe à l'action, ce porter à connaissance des services de l'Etat de mars 2016, qui rend impossible un projet de port à cet endroit, devrait être pris en compte dans le SCOT

Attendons la suite pour plus d'informations

jeudi 29 septembre 2016

Normandelière et un coup de pouce à une association militante

Un coup de pouce à une association militante, "Demain Brétignolles", à l'écoute des Brétignollais et qui s'oppose aux projets anti-environnementaux de la municipalité actuelle.
Il n'y a aucune chance de voir les manifestations organisées par cette association dans un bulletin communal surtout quand il est rédigé par Sophie Bourgouin ! Monsieur est président de BVSP, Madame est 2ème adjointe au maire, une famille qui compte pour Cricri !

Ouest-France du 29 septembre 2016 - Brétignolles-sur-Mer. Une journée dédiée au jardin avec Demain Brétignolles
Cette manifestation a pour but de communiquer avec la population et provoquer des échanges sur le jardin et l'environnement.
A Brétignolles-sur-Mer, il y a de quoi échanger sur l'environnement ! SCoT, PLU, port de plaisance, .... Et en plus ce sera dans un cadre magnifique, à découvrir.


















Le Journal des Sables du 29 septembre 2016 - Beaumarchais. "Les jardins de Demain", le 23 octobre
















Petit Supplément

Ouest-France du 28 septembre 2016 - A Saint-Gilles, les ports, moteurs des rives de la Vie.
A Saint-Gilles-Croix-de-Vie, les ports c'est de l'histoire et un patrimoine
A Brétignolles-sur-Mer, le projet de port, c'est du Cricri !









lundi 26 septembre 2016

Normandelière et confirmation : le dossier SCoT est bloqué par le préfet

C'est l'association "Demain Brétignolles" qui diffuse l'information : Le préfet de Vendée a fait part, au président de la communauté de communes, de ses observations sur certaines dispositions du dossier SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie approuvé en conseil communautaire du 30 juin 2016.
En attente de réponse de Christophe Chabot, le dossier SCoT est bloqué - voir les conséquences sur les autres projets : article du 18 septembre 2016 -

La lettre du Préfet de Vendée du 21 septembre 2016




















La préfecture de Vendée ne peut faire état des observations transmises à la communauté de communes, c'est Christophe Chabot qui peut les rendre publiques, le fera-t-il ?

Hypothèse la plus probable
Il semblerait que le préfet de Vendée juge que le dossier SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie est source de contentieux juridiques et qu'il ait demandé à Christophe Chabot de le modifier. S'il ne le fait pas, la préfecture de Vendée pourrait transmettre le dossier au Tribunal Administratif pour confirmation du jugement. S'il ne le fait pas, le cabinet Corinne Lepage est aussi prêt à saisir le Tribunal Administratif.
Voir la suite dans Plus d'Infos

Un peu de vulgarité
Les élus communautaires ont-ils des couilles ?
Le dossier de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie n'est pas à l'ordre du jour du prochain conseil communautaire du 29 septembre 2016 mais le projet de PLU de Brétignolles-sur-Mer l'est !
Avant d'approuver, les yeux fermés, le projet de PLU de Brétignolles-sur-Mer qui colle parfaitement au dossier de SCoT approuvé par les élus communautaires le 30 juin 2016, les élus communautaires auront-ils le courage de demander à Christophe Chabot quelles sont les observations émises par le préfet de Vendée et quelles sont les conséquences pour les dossiers d'urbanisme en cours (SCoT, PLU) !
Nous sommes curieux de savoir.

Le processus démocratique de concertation publique sur le dossier de SCoT s'est arrêtée à l'enquête publique, début janvier 2016. Depuis plus rien, la communauté de communes triture le dossier de SCoT, ayant fait l'objet de nombreuses observations au cours de l'enquête publique, en toute opacité. C'est inadmissible.

Lire dans Plus d'Informations

Le contrôle de légalité 

Les instructions du gouvernement du 7 décembre 2015 relative aux dispositions particulières au littoral du code de l'urbanisme

Les instructions reçues par les préfets pour assurer la sécurité juridique des documents d'urbanisme