Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, Projet de PLU de Bretignolles à l'arrêt, la commune est sous RNU. Nouveau dossier de port de plaisance remis au préfet de Vendee. La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandeliere.

mardi 15 août 2017

Normandelière et bras de mer entre Christian Praud et Christophe Chabot

Ouest-France du 15 août 2017 - Brem-sur-Mer. La commune revendique un accès à la mer

Voir aussi le Journal des Sables du 10 août 2017

Le bras de fer est engagé entre Christian Praud et Christophe Chabot.
Christian Praud n'hésite plus à affronter le Poutine des bacs à sable et, lors d'un conseil municipal exceptionnel, entraîne les élus Bremois dans son offensive.

En demandant une enquête publique au préfet de Vendee pour un tel projet improbable, Christian Praud semble narguer Christophe Chabot qui a sollicité l'ouverture d'une enquête publique pour un projet de port illusoire.

C'est la marque d'une fronde naissante, au sein de la communauté de communes du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, certains élus communautaires n'hésitant plus à s'opposer ouvertement à Christophe Chabot dans les médias locaux.

Peut-être que lors d'une prochaine étape, Christian Praud et les élus Bremois demanderont le rattachement de la commune à la communauté de communes des Olonnes ? Ce serait alors un vrai divorce et la remise en cause des objectifs du SCoT préconisant un regroupement de communes pour créer un bassin de vie au sud du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie avec un port de plaisance !

Petits Suppléments

Ouest-France du 16 août 2017. Où prendre les vagues dans les Pays de Loire ?
Sur les plages de Brem-sur-Mer ! Il y en a qui ont déjà franchi le pas.












Site La Vigie du 15 août 2017. Assemblée générale et réunion publique
Voir aussi les articles du blog du 10 et du 11 août 2017
La Vigie en mode combat
Ils se lèvent tous contre les plans d'aménagement de Christophe Chabot 

France 5 du 15 août 2017 - Sale temps pour la planète. Ile de Ré, Noirmoutier, protégées à tout prix
En 2010, la tempête Xynthia touche de plein fouet les régions de Vendée et de Charente-Maritime. Au large de La Rochelle, l'île de Ré est grièvement touchée. Au nord, l'île de Noirmoutier est relativement épargnée, mais reste largement exposée aux risques de submersion marine, se trouvant sous le niveau de la mer. Depuis, l'Etat a mis en place un plan de prévention des risques littoraux. L'étude dresse un bilan alarmant, jugé catastrophiste par certains élus locaux et décrié par les associations locales, qui craignent pour l'économie tout entière des deux îles, au-delà des aspects touristiques. Quel avenir pour les côtes atlantiques ?
A voir absolumentà partir de 26'30", le passage sur L'Ile de Noirmoutier avec les interventions de Noël Faucher et de la présidente de l'association Vivre L'Ile 12/12
Un maire qui reconnaît qu'il a de la difficulté à faire appliquer les lois !

lundi 14 août 2017

Normandelière et des projets qui détruisent nos plages

Le Figaro du 14 août 2017. Des plages disparaissent en Corse

Des extraits de l'article

L’élévation du niveau des mers, liée au réchauffement climatique, est un coupable idéal, mais l’érosion est encore bien plus liée à des causes locales qu’à une montée globale des eaux. « La houle et les tempêtes sont un forçage naturel, mais l’érosion a aussi une part anthropique, explique Rémi Belon. Les constructions en haut de plage empêchent le sable de reculer et favorisent son enlèvement par la mer. L’aménagement de ports peut aussi avoir des impacts.

Ports de plaisance, nettoyage acharné, hôtels les pieds dans l’eau : les ­stations balnéaires ont-elles coupé la branche sur laquelle elles étaient assises ? « Les anciens n’auraient jamais construit si près de l’eau. Ils en savaient les dangers », estime Rémi Belon

Des aménagements portuaires ont un impact direct sur la disparition des plages et le projet de Port Bretignolles n'échapperait pas à la règle.
Lire les articles du blog du 19 mars 2010, du 20 août 2012, du 27 juin 2016.

Les Bretignollais veulent-ils couper la branche touristique sur laquelle ils sont assis, celle qui leur permet de vivre confortablement en profitant de l'attrait de leurs plages naturelles, d'une clientèle populaire.
Qui veut changer le modèle économique et social de Bretignolles ?
Ceux qui défendent des intérêts personnels, qui voudraient profiter d'une clientèle de qualité pour faire encore plus de profits en valorisant leurs biens immobiliers par exemple. Christophe Chabot et les siens se reconnaîtront.

Petits Suppléments

Bernard Soulier est comme les endormis de BVSP, il se réveille de temps en temps pour dire des conneries !

Ouest-France du 13 août 2017. Extraction de sable. 2000 personnes lancent un SOS à Trebeurden.
Le sable est un bien précieux, il faut le défendre partout, y compris à Bretignolles, contre les projets fous.
Aujourd'hui, la population des raisonnables n'est plus disposée à laisser faire, quitte à créer le désordre public, ce que n'aiment pas du tout les pouvoirs publics.


samedi 12 août 2017

Normandelière et Port Bretignolles est un projet du passé, aujourd'hui dépassé

Le Télégramme du 12 août 2017. Les ports changent de cap

Le modèle économique a considérablement changé .... Certes, nous avons souffert de la crise conjoncturelle de 2008. Mais nous devons aussi nous adapter à une crise structurelle. Notre clientèle est vieillissante. Dans certains ports, le temps d'attente pour avoir une place au ponton a été divisé par deux.


Pour l'APPB, l'enjeu est de taille. Car il s'agit d'éviter que les bassins ne se vident dans les dix ans à venir. Nous devons aussi faire face à des offres de loisirs qui se sont largement diversifiées, ces dernières années, et qui deviennent concurrentes de nos activités, poursuit Brieuc Morin. Avant, quand on était plaisancier, c'était pour la vie. On commençait avec un petit bateau pour, à la cinquantaine, finir avec une belle unité. Cette notion du port-parking est dépassée

Il faut impérativement faciliter l'accès de la plaisance à une clientèle, autre que les propriétaires, qu'il faut impérativement fidéliser. Cela passe par la prise en compte de la location de bateaux entre particuliers ou de la navigation partagée

........

Port Bretignolles est un projet du passé, aujourd'hui dépassé, cet article confirme les propos de Yves Le Quellec (VNE) du 9 août 2017 et du directeur du port du Havre de juillet 2017

Mais derrière le projet de port, il y a des enjeux financiers pour les promoteurs du projet.

Petits Suppléments

Le Télégramme du 12 août 2917 - Plaisance. Créer un pont avec l'Angleterre
Roscoff est le dernier port breton à avoir ouvert, en 2012. Comment vous situez-vous à présent ?
Il ne reste plus que quelques places à l'année. Notre taux de remplissage est de 85 %. Il s'agit, à 40 %, de bateaux à moteur et à 40 % de voiliers. Chaque année, on accueille de 500 à 600 bateaux de passage.


"Port Bretignolles serait rempli dès le premier jour" dit le fanfaron local !

Ce que pourrait devenir Bretignolles dans 50 ans, une belle enquête à lancer.

Libération du 11 août 2017. En dépit des apparences, le sable est une ressource rare.

Petit rappel de la proposition de Philippe de Villiers après Xynthia 
«Je fais une proposition simple: lorsqu’il y a un avis réservé de l’Etat en matière de permis de construire sur la bande littorale, le permis ne doit pas être délivré. Si on avait appliqué ce principe, on aurait sauvé des vies"
Position du préfet après Xynthia : 
Il a remis en cause certains équipements qui pourraient susciter des problèmes d’inondation, comme par exemple le projet de port de Brétignolles-sur-Mer.